Séminaire 6/V – Nitin Varma

Mardi 11 Juin 2019 : “Ayahs, Female domestics and Subaltern lives in early nineteenth century India

Intervenant : Nitin Varma (Historien, Département d’études asiatiques et africaines, Humboldt-Universität, Berlin )

Discutant : Arnaud Kaba (Anthropologue, CeMIS Gottigen)

Nitin Varma est  chercheur en Histoire sociale.

Sa présentation s’appuie sur le texte suivant : The Many Lives of Ayah: Life Trajectories of Female Servants in Early Nineteenth-Century India .

Séminaire 5/V – Manuela Martini

Mardi 14 mai 2019

Dynamiques de chantier : Organisation du travail, migrations et petite entreprise en banlieue parisienne dans la première moitié du XXème siècle.

Intervenante : Manuela Martini (Université Lyon II / LAHRA)

Discutantes : Céline Régnard (AMU TELEMME) et Francesca Sirna (CNRS – CNE)

Manuela Martini est professeure d’histoire contemporaine à l’université Lumière Lyon 2. Ses recherches se situent à l’intersection entre l’histoire du travail, de l’entreprise et des migrations . La présentation s’appuie sur les textes suivants :

  • Bâtiment en famille. Migrations et petite entreprise en banlieue parisienne au XXème siècle, CNRS Editions, 2016.
  • “Migrations et travail en famille : Recenser les entreprises familiales des maçons migrants en banlieue parisienne entre la fin du XIX et le début du XXème siècle” in Inmigracion, trabajo y servicio domestico en la Europa urbana, siglos XVIII – XX, editado por Isidro Dubert y Vincent Gourdon : pp 93 – 110, 2017.
  • avec Noël Bonneuil, “Career Advancement in a Family-Owned French Construction Firm Under Changing Labor Legislation and Market Demand, 1946-1985”, Family Business Review 2015, Vol. 28(1) 41– 59.

Séminaire 4/V – Journée d’étude Regards croisés sur le Mexique

Mardi 9 avril 2019

Matinée

“Nationalizing foreigners: the making of american  nationality.”

Intervenant : Roger Waldinger, UCLA

Après-midi

“La génération 0.5 : Enfants de la migration des États-Unis vers le Mexique (2005-2015).”

Intervenant : Victor Zuñiga, Tecnologico de Monterrey

“Territoires et Mobilités, jalons pour une construction d’objet. Le travail de codification des enquêtes officielles au Mexique”.

Intervenants : Delphine Mercier et Patrick Perez (LEST)

Discussion : Thierry Berthet et Mustapha el Miri (LEST)

Séminaire 3/V – Colloque Eximig

JEUDI 14 MARS

INTRODUCTION

Kamel Doraï, géographe, IFPO
De la mobilité transfrontalière à la migration forcée.
Trajectoires et expériences de réfugiés au Moyen-Orient

Paul Tabar, sociologue, LAU
Globalisation, Migration and Diaspora

PANEL 1 – RÉSEAUX ET GÉNÉALOGIE DE L’EXIL

Modératrice : Virginie Baby-Collin, géographe, AMU/CNRS, TELEMMe

• Annamaria Bianco, littérature arabe, AMU/CNRS, IREMAM
Ḥurrās al-hawāʼ : une généalogie de l’exil syrien dans un roman
de traumatisme, fuite et refuge

• Céline Regnard, historienne, AMU/CNRS, TELEMMe
La famille Arbeely : première famille syrienne émigrée aux
États-Unis ? La construction d’une généalogie de l’exil

Discussion : Thomas Pierret, politologue, CNRS/AMU, IREMAM

PANEL 2 – TRAJECTOIRES, PARCOURS ET ITINÉRAIRES
Modérateur : Vincent Geisser, politologue, CNRS/AMU, IREMAM

• Norig Neveu, historienne, CNRS/AMU, IREMAM
Des migrants religieux ? L’accueil des réfugiés chrétiens irakiens en
Jordanie après 2014 : réseaux caritatifs et implications des Églises

• David Lagarde, géographe, Université Toulouse 2, LISST
Cartographier les récits de l’exil syrien
Discussion : Olivier Clochard, géographe, Université de Poitiers, MIGRINTER

• Morgane Dujmovic, géographe, AMU/CNRS, TELEMMe
Parcours balkaniques, trajectoires cartographiques
• Valentina Napolitano, politologue, IFPO-Amman
Migration forcée et reconfigurations de la sphère familiale.
Une étude de cas de familles syriennes en Jordanie

Discussion : Stefan Le Courant, anthropologue, EHESS, IIAC

INAUGURATION DE L’EXPOSITION – THE DURABLE EPHEMERAL
par Thierry Berthet, CNRS/AMU, LEST, Xavier Daumalin, AMU/CNRS, TELEMMe,
Kamel Doraï, IFPO et Richard Jacquemond, AMU/CNRS, IREMAM
Traiteur : Moutbakh al-Sham

VENDREDI 15 MARS

PANEL 3 – LES LIEUX DE L’EXIL
Modérateur : Kamel Chachoua, sociologue, CNRS/AMU, IREMAM
9H30 – 11H00

• Camille Guenebeaud, géographe, UPEM, ACP
Le « système Calais » : vivre dans une situation de frontière
• Jalal Al Husseini, politiste, IFPO
L’assistance occidentale en réponse à la crise des réfugiés syriens
en Jordanie et au Proche-Orient : entre aide au développement local et préoccupation migratoire

Discussion : Véronique Bontemps, anthropologue, CNRS, IRIS

• Dounia Salame, architecte, AUB
Habiter son lieu d’exil, s’approprier la ville : jeunes réfugiés syriens
au Liban

• Léa Macias, géographe, EHESS, IIAC
Applications et camps : l’humanitaire numérique

Discussion : Myriam Catusse, politiste, CNRS/AMU, IREMAM

PANEL 4 – S’INSTALLER EN EXIL
Modératrice : Delphine Mercier, sociologue, CNRS/AMU, LEST

• Gaspard Vial Benamra, historien, Université Lumière Lyon 2, LARHRA
Reconstituer une cohésion communautaire en exil : le cas des
Tchétchènes de Transjordanie, entre la fin de l’époque ottomane et
la fin du mandat britannique (1901-1946)

• Leila Drif, anthropologue, EHESS, IRIS/IIAC-LAUM
Infra-structures du refuge à Hay Gharbi (Beyrouth) : un espace
disputé, des histoires partagées entre Syriens, gitans et Libanais

Discussion : Leïla Vignal, géographe, Université Rennes 2, ESO

• Emmanuelle Durand, anthropologue, EHESS/CNRS, IRIS/IFPO
L’économie de la débrouille à Beyrouth. Pratiques syriennes du
commerce populaire : vente ambulante et commerce de la fripe

• Pınar Şenoğuz, anthropologue, Georg-August-Universität Göttingen
Refugee Hospitality and Home-Making among Syrian Refugees
in the Border Regions of Turkey

• Albena Tcholakova, sociologue, Université de Lorraine, 2L2S
Le travail des réfugié·e·s comme méprise et reprise de soi

Discussion : Béatrice Mesini, politiste, CNRS/AMU, TELEMMe

CONCLUSIONS

• Didem Danış, sociologue, Galatasaray Üniversitesi
• Delphine Mercier, sociologue, CNRS/AMU, LEST
• Alessandro Monsutti, anthropologue, Graduate Institute Geneva

https://migtrav.hypotheses.org/files/2019/10/EXIMIG_Programme.pdf

Séminaire 2/V – Devi Sachetto & Pablo Lopez Calle

Mardi 12 février 2019

Déplacement, attachement & détachement

“Shaping Labour Markets in EU. The case of “multinational worker” at Foxconn plants.

Intervenant : Devi Sacchetto (Université de Padova)

Discutant : Lucio Castracani, Anthropologue (LEST)

“Travailler aux Pays-Bas : les conditions de travail des détachés espagnols “expulsés par le chômage”

Intervenant : Pablo Lopez Calle, Sociologue (Université Complutense de Madrid)

Discrutant : Frédéric Décosse, Sociologue (LEST)

Séminaire 1/V – Prune de Montvalon

Mardi 15 Janvier : “Les prostituées et leurs passeurs à l’épreuve des frontières”

Intervenante : Prune de Montvalon (Sociologue, URMIS)

Discutante : Emmanuelle Hellio (Sociologue, LEST)

 

Prune de Montvalon est sociologue, membre de l’URMIS.

Fondée sur une enquête ethnographique au sein de deux associations et auprès de prostituées étrangères, sa thèse analyse la façon dont les prostituées étrangères franchissent des frontières géographiques, administratives et sociales. Ces passages sont saisis à travers les négociations qui interviennent entre elles et ceux qui leur permettent de passer vers un statut jugé stable et légitime en France. Afin de comparer les moments de passage, sont ici considéré-e-s comme « passeur-e-s » non seulement celles et ceux qui facilitent le trajet vers la France, mais aussi celles et ceux qui aident ces prostituées à accéder au statut de victime. Le détournement du mot « passeur » permet d’interroger d’une part le cadre normatif dans lequel les migrations de ces femmes sont appréhendées, notamment la partition entre légal et illégal, et de l’autre la nature des frontières qui leur faut traverser. Si les contours des passages géographiques sont clairement définis sur une carte, ceux qu’impliquent les passages administratifs et sociaux le sont beaucoup moins. Étudier le couple passeur-e/passant-e permet ainsi d’appréhender l’épaisseur de cette frontière. Le constat fait dans cette thèse est que cette épaisseur se mesure non seulement à l’ampleur des efforts déployés pour filtrer les entrées aux frontières externes et internes, mais aussi à la possibilité qu’ont les étranger-ère-s de négocier les conditions de ces passages.

Sa présentation s’appuie sur les textes suivants :

  • « Sous condition « d’émancipation active » : le droit d’asile des prostituées nigérianes victimes de traite des êtres humains », Droit et société, 2018/2 (N° 99), p. 375-392. URL : https://www.cairn.info/revue-droit-et-societe-2018-2-page-375.htm
  • « Trans, migrantes et prostituées à Nice : dominations imbriquées et espaces de négociation”, Les Cahiers de l’Urmis, 14, 2013
  • « Les rapports de classe et de race : les angles morts du traitement politique et institutionnel de la prostitution en France », Hommes et migrations, 1311, 2015

 

 

Séminaire 9/IV – Journée d’étude La fabrique du racisme

Mardi 18 décembre

Journée d’étude “La fabrique du racisme et des discriminations”

“L’expérience des discriminations”

François Dubet (Sociologue, EHESS)

“Pour une sociologie du racisme : contexte, expériences, méthodes”

Stéphanie Garneau (Sociologue, Université d’Ottawa) & Grégory Giraudeau-Baujeu (Triangle)

« Devenir « noir » sur les routes migratoires. Racialisation des migrants subsahariens et racisme transnational. »

Mustapha El Miri (Sociologue, LEST)

Discussion finale

Vincent Geisser, Sociologue (IREMAM)

 

Séminaire 8/IV – Frédéric Décosse

Mardi 13 Novembre : “A l’ombre des caféiers : agriculture de rente et salariat migrant à la frontière Sud du Mexique”

Intervenant : Frédéric Décosse (Sociologue, LEST)

Discutant : Patrick Perez (Sociologue, LEST)

Frédéric Décosse est sociologue, chargé de recherche CNRS au Laboratoire d’Économie et de Sociologie du Travail. Il a été affecté pendant 18 mois au CEMCA – Centre d’Études Mexicaines et Centraméricaines, à Mexico où il a mené un travail de terrain et de recherche sur le salariat migrant à la frontière Sud du Mexique.

Il a publié notamment :

– Décosse, F.,”Migrazione temporanea guatemalteca e lavoro nelle piantagioni di caffé : uno studio esploratorio alla Frontiera Sud del Messico” In Lucio Castracani et Gilles Reckinger, Lavoro in scatola. Etnografie sul bracciantato agricolo nell’economia agroalimentare globalizzata, Mimesis, Sesto San Giovanni, 2018 [A paraître].

– Décosse, F. & Desalvo A., “Les détachés de l’agriculture intensive”, Plein droit, vol. 113, n°.2, 2017, pp. 7-10.

Séminaire 7/IV – Journée d’étude Regards croisés sur les Tranformations sociales et économiques du Maroc à l’heure de la globalisation

Mercredi 20 juin 2018

9h30
Introduction
Mustapha El Miri, LEST

Eric Verdier, LEST
Les mutations du système marocain d’éducation et de formation :
un compromis sociétal à la cohérence introuvable ?


Labari Brahim, Université d’Agadir

Marocaines et Marocains dans la tourmente de la mondialisation salariale

Delphine Mercier, LEST
Les zones franches : un dispositif public/privé international. Quelle contribution au développement d’un espace transnational. Le
cas de Tanger

Discussion Antoine Vion & Annie Lamanthe

14h30
Stéphanie Garneau, Université d’Ottawa
Le classement social dans la migration : les Marocains du
Canada

Michel Peraldi, IRIS EHESS
Migrants européens à Marrakech, cosmopolitisme ou néolibéralisme ?

Mustapha El Miri, LEST
Discussion générale et conclusions

Séminaire 6/IV – Jules Falquet

Mardi 12 juin / Matinée

“La combinatoire straight. Race, classe, sexe et économie politique : analyses matérialistes et décoloniales”

Intervenante : Jules Falquet (Sociologue, LCSP)

Discutante : Anne-Marie Daune Devreux (Sociologue, LEST)

Jules Falquet est Maîtresse de conférences en Sociologie à l’université de Jussieu-Paris Diderot (Paris 7). Elle est membre du Centre de sociologie des pratiques et des représentations politiques (CSPRP), co-responsable du Centre pour la documentation, la recherche et les études féministes (CEDREF) et responsable du Master-recherche “Genre et dévelopement“. Ses premières recherches portaient sur la scolarisation des femmes indiennes du Chiapas, puis sur la participation des femmes au projet révolutionnaire armé au Salvador. Elle travaille aujourd’hui sur les résistances collectives à la mondialisation néolibérale et ses conséquences (nouvelles idéologies de la « gouvernance » et du « développement », transformation des migrations, ré-articulation des rapports sociaux de sexe, classe et « race », instrumentalisation du « genre »). Elle a notamment écrit De gré ou de force. Les femmes dans la mondialisation.

Sa présentation s’appuie sur les textes suivants

  • “La combinatoire straight. Race, classe, sexe et économie politique : analyses matérialistes et décoloniales”, Les Cahiers du genre (Hors-série coordonné par Annie  Bidet-Mordrel, Elsa Galerand et Danièle Kergoat) : pp73-96, 2016
  •  “La règle du jeu. Repenser la co-formation des rapports sociaux de sexe, de classe et de «race» dans la mondialisation néolibérale”, dans Elsa Dorlin (avec la collaboration d’Annie Bidet), Sexe, race, classe. Pour une épistémologie de la domination, PUF 2009, collection Actuel Marx Confrontation
  • Matérialisme féministe, crise du travail salarié et imbrication des rapports sociaux, Entretien avec Jules Falquet», Cahiers du GRM. [En ligne], 10|2016, mis en ligne le 07décembre 2016. http://grm.revues.org/839

Après-midi

“L’imbrication des rapports sociaux dans 3 études localisées sur le travail et les migrations”

Intervenantes : Emmanuelle Hellio (Sociologue, LEST), Juana Moreno Nieto (Sociologue, LEST), Paloma Moré Corral (Sociologue, LEST)

 

Séminaire 5/IV : Martin Geiger

Lundi 23 avril : Migration management : Critical insights into new approaches to cross-border mobility

Séminaire croisé avec le séminaire MIMED.

Intervenant : Martin Geiger

Discutant : Cédric Parizot

Dr. Geiger has published extensively on the transformation of migration politics and the emergence of ‘migration management’ – a new leitmotif and ideology in migration governance which currently also dominates the discussions of a UN global compact on migration. This talk draws on field research in multiple locations, including Southern and Eastern Europe, and North America, and examines the increasing relevance of non-state and private actors in migration management, the activities and mechanisms under the umbrella of migration management, and most importantly their implications for migrants and their families, societies and the international state system.

This presentation focuses mostly on 2 collective books coordinated with Antoine Pécoud:

Geiger, M. and Pécoud, A. (2010/paperback 2012) The Politics of International Migration Management, Basingstoke et al.: Palgrave Macmillan.

Geiger, M. and Pécoud, A. (2013) Disciplining the Transnational Mobility of People, Basingstoke et al.: Palgrave Macmillan.

 

Séminaire 4/IV – Jean-Pierre Le Crom

Mardi 10 avril : “Quel droit du travail pour les colonies françaises d’exploitation (début XXème – Indépendances)? L’assimilation face aux contraintes et résistances coloniales”

Intervenant : Jean-Pierre Le Crom (Droit et changement social)

Discutants : Baptiste Giraud (LEST) & Caroline Vanuls (LEST)

Les travaux, de Jean-Pierre Le Crom, portent sur l’histoire du droit social et ses acteurs (État, syndicats, patronat, associations). Il a publié de nombreux ouvrages et articles sur ces thèmes.

Vous trouverez sur les liens suivants, les principales publications et podcasts France Culture.

https://univ-droit.fr/universitaires/22106-lecrom-jean-pierre

https://www.cairn.info/publications-de-Le%20Crom-Jean-Pierre–13287.htm.

https://www.franceculture.fr/personne-jean-pierre-lecrom.html

Depuis 2013, ses recherches portent essentiellement sur l’histoire du droit du travail dans lecolonies françaises.

Sa présentation s’appuie sur les textes suivants:

Histoire du droit du travail dans les colonies françaises (1848-1960) https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01592836/document

 

Séminaire 3/IV – Harriet Friedmann

Mardi 3 avril 2018 : “Conflicting Commons: Water Conversations Between Settler and Indigenous Legacies in North America”

Intervenante : Harriet Friedmann (University of Toronto)

Discutante : Gwendoline Promsopha (LEST)

Séance croisée entre Migtrav et le séminaire Territoires & Communs

Harriet Friedmann est spécialisée en sociologie de l’agriculture et l’alimentation . Dans sa thèse de doctorat (Université de Harvard, 1977) elle a étudié le commerce mondial du blé avec une perspective qui croisait la sociologie rurale et l’analyse des World Systems. Elle a développé, avec Philip McMichael, l’approche historique des Food Regimes, à partir de laquelle ils ont analysé les transformations de la production et de la consommation mondiale des produits agroalimentaires depuis le XIXème siècle, en prêtant une attention particulière aux rapport inter-étatiques, à la transformations des territoires et au rôle central de certaines cultures.

Ses recherches récentes portent sur les transformations dans les systèmes agroalimentaires et leurs liens avec l’émergence de nouvelles formes de gouvernance à différentes échelles, les mouvements sociaux et les initiatives d’économie sociale, avec un regard transdisciplinaire qui cherche à connecter les sciences sociales et les sciences naturelles.

Elle a publié de nombreux travaux consacrés à ces sujets: http://harrietfriedmann.ca/

 

Séminaire 2/IV – Colloque Migrations & Agriculture en méditerranée

Jeudi 15 et Vendredi 16 mars 2018

Séminaire International “Migrations & Agriculture en méditerranée et au-delà : Travailler produire et vivre dans un système agroalimentaire globalisé”

Organisateurs : Frédéric Décosse (CEMCA), Emmanuelle Hellio (Labexmed-MUCEM-LEST), Juana Moreno Nieto (Labexmed-CNE-LEST)

Toutes les interventions sont podcastables sur le carnet du séminaire :

Séminaire 1/IV – Journée d’étude Les réfugiés syriens au Moyen-Orient

Mardi 13 février 2018

Les séminaires permanents MIGTRAV et MIMED accueillent le programme ANR LAJEH

Matin :  Déborder les frontières de la vulnérabilité par le travail

« “L’encampement” des réfugiés syriens au Moyen Orient : déborder les frontières de la vulnérabilité par le travail »

Mustapha El Miri et Delphine Mercier (LEST)

“Ethnographie des travailleurs syriens au Liban : une observation du travail journalier”

Martin Pontier (LEST)

“Du travailleur saisonnier au travailleur déplacé. Les conséquences de la guerre sur la place des Syriens au Liban”

Assaf Dahdah (LEST)

Discussion de la matinée

Delphine Perrin (LPED) & Myriam Catusse (IREMAM)

Après-midi : Le travail humanitaire

“Entre le principe de protection des personnes déplacées et la réalité sur le terrain humanitaire : le retard du droit”

Shirine Arab (GERJC – Institut Louis Favoreu)

“Produire des données pour mieux agir? Analyse quantitative des données humanitaires sur les réfugiés syriens en Jordanie”

Léa Macias (IFPO-LEST), Gwendolyne Promsopha (LEST) & Ingrid Tucci (LEST)

Discussion de l’après-midi

Myriam Catusse  (IREMAM) et Patrick Perez (LEST)

MIGTRAV