Les relations de travail entre minorisé·es au prisme du genre et de l’ethnicité : le cas des marchés périphériques de Nice

Ryzlène Dahhan, sociologue rattachée à l’Urmis de Nice et à l’Institut Convergences Migrations présente ici une communication tirée de sa thèse.

Discutantes : Pauline Picot (ICM-Urmis) et Alesandra Tatic (LEST-CNE-EHESS)

La présentation s’appuie sur les articles suivants :

– Ryzlène Dahhan (2016) « Relations interethniques dans un espace urbain  ségrégué. Une étude de cas de l’insertion des Roms dans un marché de la  périphérie de Nice », Revue Européenne des Migrations Internationales,  vol. 32 – n° 1, pp. 123-145. Accessible ici: https://filez.univ-amu.fr/lxeke8q42g

– Ryzlène Dahhan, Pauline Picot, Damien Trawalé, Aude Rabaud, Claire Cossée, (2020), « Sur les traces de Colette Guillaumin. Analyser des  terrains contemporains à partir du couple notionnel « majoritaires/minoritaires », Cahiers du genre, 1 (n°68), pp. 145-174. Accessible ici: https://filez.univ-amu.fr/jlad5fsb23


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.