Une gestion racialisée et genrée de la main-d’œuvre agricole saisonnière et permanente

Loïc Mazenc est sociologue, postdoctorant à l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE), Unité mixte de recherche AGroécologie-Innovations-teRritoires (UMR AGIR).

Loïc présentera une communication tirée de sa recherche doctorale consacrée aux chefs de culture, une communication intitulée “Une gestion racialisée et genrée de la main-d’œuvre agricole saisonnière et permanente“. La discussion sera assurée par Anouk Smolski (sociologue, doctorante à l’Université Lumière Lyon 2, Centre Max Weber) & Ibrahima Diallo (sociologue, postdoctorant à l’Université de Bordeaux, Centre Émile Durkheim).

Résumé: Partant du constat de l’émergence en France de grandes entreprises agricoles et de la transmission au sein de celles-ci du pouvoir du chef d’exploitation à la figure du chef de culture, cette communication, adossée à cinq immersions en tant que salarié agricole, analyse et décortique l’organisation du travail de production par les chefs de culture au sein des firmes agricole. Dans les détails, nous reviendrons sur les critères sociaux dans l’organisation et la division du travail de production, puisqu’ils nous permettent d’avoir un aperçu des tenants et des aboutissants du travail concret de gestion des chefs de culture. Nous montrerons notamment que, par l’intermédiaire du groupe professionnel des chefs de culture, les entreprises agricoles intégrées poursuivent leur accumulation capitaliste par la reproduction d’une organisation racialisée et genrée du travail agricole.

Pour préparer au mieux cette séance, nous vous suggérons de lire au préalable ces deux articles de Loïc:

– « Résister dans une exploitation. Les effets du « management » sur le travail dans une firme agricole française », Études rurales, 2020/1 (n° 205), p. 206-227 : https://filez.univ-amu.fr/2dd0plcr9g

– « Enquêter des salariés saisonniers étrangers : les apports et limites de l’immersion en entreprise agricole », Revue de l’organisation responsable, 2022/1 (Vol. 17), p. 68-76 : https://filez.univ-amu.fr/bpopm4cpj



Citer ce billet
Emmanuelle Hellio (2022, 11 janvier). Une gestion racialisée et genrée de la main-d’œuvre agricole saisonnière et permanente. MIGTRAV . Consulté le 18 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w99g

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.