Du travailleur agricole bridé au salarié précaire nomade. Modalités d’intégration subalterne des migrants mexicains sur le marché du travail états-unien

Mardi 13 Janvier
Intervenante : Alejandra Aquino Moreschi (CIESAS Oaxaca-Mexique)
Discutant : Frédéric Décosse (LEST)

Des luttes indiennes au rêve américain

Alejandra Aquino est enseignante-chercheuse au CIESAS Pacifico Sur et membre au Mexique du Système national des chercheurs (SNI, Niveau 1). Elle a obtenu un doctorat en sociologie à l’EHESS à Paris (2010); sa thèse, intitulée “Entre Luttes indiennes et rêve Américain. L’Expérience migratoire des indiens Mexicains aux Etats-Unis”, a remporté le prix de l’Institut des Amériques. Depuis dix ans, elle travaille sur les migrations entre le Mexique et les États-Unis et s’est plus particulièrement intéressée : au contrôle de la mobilité des migrants sans papiers ; à l’intégration de la main d’œuvre étrangère dans des marchés du travail globalisés et ethniquement segmentés (comme par exemple les services d’aide à personne, l’agriculture ou les services de nettoyage gérés par des entreprise de sous-traitance) ; aux nouvelles formes d’action collective qui voient le jour dans la migration, ainsi qu’à l’expérience de l’affirmation personnelle des migrants.

Parmi ses publications :
“Des luttes indiennes au rêve américain. Migrations de jeunes zapatistes aux Etats-Unis”, Rennes: PUR, 2014.

Pour aller plus loin voir les publications de Alejandra Aquino Moreschi



Citer ce billet
Delphine (2015, 13 janvier). Du travailleur agricole bridé au salarié précaire nomade. Modalités d’intégration subalterne des migrants mexicains sur le marché du travail états-unien. MIGTRAV . Consulté le 5 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rfue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.