Fabrique des migrations du travail et politique Dalit en Inde du sud. Les relations ambiguës entre intermédiaires de main-d’œuvre et hommes de main de politiciens criminels

Mardi 12 septembre

Intervenant : David Picherit (Anthropologue – LESC)

Discutant : Assaf Dahdah (Géographe – LEST)

Les recherches de David Picherit portent sur les articulations entre les relations de travail, les politiques de développement et les rapports de pouvoir dans une économie néolibérale. Elles s’appuient sur plusieurs terrains ethnographiques réalisés dans l’Etat de l’Andhra Pradesh en Inde du Sud.

Sa thèse intitulée Entre villages et chantiers : Circulation des travailleurs, clientélisme et politisation des basses castes en Inde explore comment la flexibilité croissante de la main-d’œuvre est associée à de nouvelles formes d’asservissement au travail, et comment les travailleurs résistent et s’adaptent aux modes de domination mis en œuvre par les chefs de villages et les employeurs dans le secteur informel de la construction.

Il s’intéresse désormais aux hommes de main de chefs de factions politiques, aux économies mafieuses et aux formes de la démocratie en Inde du Sud. Une question principale guide ces travaux : comment les violences politiques et économiques s’inscrivent-elles dans la fabrique des démocraties postcoloniales ?


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.