Aux origines de la racialisation de la société française. Les travailleurs coloniaux et étrangers pendant la Grande Guerre

Mercredi 11 Octobre

Intervenant : Laurent Dornel (Historien – ITEM 3002)

Discutant : Benoît Larbiou (Historien)

Laurent Dornel a soutenu une thèse en 2001 : « La France hostile. Histoire sociale de la xénophobie au XIXe siècle (1815-1914). Il s’est intéressé depuis à d’autres thèmes dont  les circulations migratoires entre le sud-ouest aquitain et l’Argentine (années 1850-annnées 1920) ou encore l’histoire des travailleurs étrangers et coloniaux employés en France pendant la Première Guerre mondiale.

Ses recherches s’articulent autour de trois axes: l’histoire du rapport à l’altérité, les figures de l’altérité (l’étranger, le nomade, le vagabond, le tsigane…) ou encore la racialisation de la société française. Il a publié de nombreux travaux consacrés à ces sujets

http://univ-pau.academia.edu/LaurentDornel/CurriculumVitae

Sa présentation s’appuie sur les textes suivants:
 
     – Laurent Dornel. Les usages du racialisme. Le cas de la main-d’œuvre coloniale en France pendant la Première Guerre mondiale. In: Genèses, 20, 1995. Histoire politique, histoire du politique. pp. 48-72; doi : 10.3406/genes.1995.1307 http://www.persee.fr/doc/genes_11553219_1995_num_20_1_1307

   – Laurent Dornel. La Grande Guerre et les migrations : les travailleurs étrangers, coloniaux et chinois en France. Enjeux d’une recherche en cours. 2013.  <halshs-00850981> https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00850981
 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.